Expédition Spéléologique et développement du Tourisme responsable en Haïti

En février 2018 nous nous sommes rendus à Dondon en Haïti afin d’explorer les cavités aux alentours et d’apporter notre aides aux associations locales dans leur projet de développement du tourisme autour des grottes.

Ce fût une expérience riche en émotions, en découvertes, en partage.
On vous en dit un peu plus…

IMG_3151 (1024x471)

Dondon et les grottes:
Dondon est un village se trouvant à 1h30 de route, ou plutôt de piste, de Cap-Haïtien. Le café et la canne à sucre ont été source de revenus et d’emploi auparavant, mais les prix se sont effondrés. Les associations ADA (Association des Dondonais en Action) et COTAD (Comité d’Appui au Développement du Tourisme Alternatif au Dondon) ont eu l’idée de développer un tourisme responsable et solidaire autour d’une richesse bien présente au Dondon: les grottes!
En effet, plusieurs pistes sont en cours: aménagement de grottes pour le tourisme, visites « scolaires », étude du milieu souterrain, découverte archéo, formation de guides locaux… les espoirs et projets potentiels sont nombreux!

IMG_3619 (1024x683)
L’expédition:
Lieu : HAÏTI, arrondissement St Raphaël, département Nord, commune du Dondon.
Dates :  10 au 26 Février 2018
Acteurs : Jérôme LOIRE (Chef d’expédition), Jérôme JOURET, Quentin MARTINON, Céline DISPAGNE, Joffrey LORNAGE, Yannick LESSARD, Franck TELLIER, Françoise MARTINON, tous spéléologues.
Cavités topographiées : 18 cavités topographiées, 28 entrées pointées au GPS
Contexte de l’expédition : Expédition organisée sur la demande de l’Association des Dondonais en Action désireuse de développer le spéléotourisme dans la région en tant qu’axe économique de développement.

Bilan :
Nous avons exploré et topographié 18 cavités, connues et inconnues, sur indications des habitants le plus souvent. Les habitants nous ont accompagné aux entrées.

Un temps a été consacré à la prospection, mais un grand secteur, potentiellement riche en découvertes étant donné la topographie et le profil géologique de la zone, reste encore à explorer.

Nous avons également consacré une partie non négligeable de notre mission à la présentation de notre équipe et de nos activités aux autorités locales et aux habitants en réalisant diverses “visites de courtoisie” et réunions d’information. Cette approche est nécessaire à la pratique de la spéléologie en sécurité en Haïti car elle permet d’être accueilli  favorablement par la population qui nous aide dans le recensement des cavités et nous permet le passage sur les propriétés privées.

Profil général des cavités :
Les cavités que nous avons visitées sont de profils très variés. Un concrétionnement important est caractéristique de la plupart d’entre elles. Nous avons pu parcourir de cours réseaux actifs et des réseaux fossiles. La roche calcaire et compact est, la plupart du temps, saine.

Le plus long développement exploré et topographié au cours de la mission est d’environ 800 mètres alors que la cavité la plus profonde est constituée par un unique puits de 110 mètres.

Plusieurs espèces de chauve-souris, non déterminées, ont été observées, ayant pour conséquence la présence de guano dans la majorité des cavités. Des espèces frugivores semblent cohabiter avec des espèces insectivores. Nous avons également noté la présence d’arthropodes divers et d’amphibiens, non déterminés.

La découverte d’inscriptions, gravures et dessins, dans plusieurs cavités, est un aspect très intéressant de nos visites. Certains dessins semblent correspondre à la civilisation Taïnos, mais cela reste à confirmer ultérieurement.

Des éléments correspondant aux pratiques vaudous, très répandues dans la région, sont présents dans plusieurs grottes : tissus, offrandes, bouteilles, etc. Nous avons pris soin de ne pas y toucher.

Il faut noter que certaines grottes sont extrêmement sales (verre cassé, plastiques, etc.), ce qui gêne la progression et l’exploration. L’association ADA est consciente de ce problème et travaille auprès des propriétaires et des “serviteurs” des grottes (prêtres vaudous) pour améliorer la situation. Un travail de nettoyage à également été entrepris dans la grotte la “Voûte à Minguet”. Cette prise de conscience est encourageante.

Découverte de la grotte ADA :

Lors de notre séjour, nous avons exploré une grotte que nous avons, pour l’instant, nommée « Grotte ADA » sur la demande de l’association. Une petite zone de cette grotte a été visitée par des Haïtiens dans les années 60 (graffitis)  mais la majeure partie a été découverte par notre équipe.

Il s’agit d’une cavité majeure comportant de grandes salles très concrétionnées, une importante colonie de chauve-souris mais aussi de nombreux dessins réalisés sur les parois au charbon de bois (à confirmer). Nous avons réalisé dans cette grotte un travail de topographie, de relevés et de prises de photographies des dessins ainsi qu’un balisage de protection pour un cheminement respectueux des lieux.

Nous avons longuement échangé avec l’association ADA sur l’importance de cette découverte. Nous leur avons fait part du devoir que nous ressentons de la protéger d’éventuelles dégradations. L’association ADA possède une copie des topographies non définitives et les coordonnées GPS des deux entrées connues.

Une déclaration de découverte concernant cette cavité a été déposée au Bureau National d’Ethnologie à Port-au-Prince le 26 février 2018.

IMG_3159 (1024x683)

Et la suite?

Nous espérons retourner au Dondon afin de continuer l’exploration et apporter notre aide dans le projet de développement touristique mené par l’ADA. Beaucoup de choses restent à faire sur place!

Publicités