Etude de la progression sous terre du spéléo après la quarantaine par Yves D.

Etude de la progression sous terre du spéléo après la quarantaine

Comme vous le savez la courbe de poids commence à se faire sentir aux alentours des 40 ans.

Les rondeurs abdominales se font de plus en plus présentes et cela ne serait rien sans les douleurs articulaires et autre courbatures de tous genres, sans parler des attributs de dame nature. N’oublions pas non plus les pertes de mémoire présente à ces âges avancés.

Tout cela devient gênant dans les progressions souterraines.

A ce moment là, plusieurs possibilités s’offres a nous.

Soit nous quittons la vie de spéléologue et ces instants de convivialités pour un reclassement dans la danse classique ou autres activité champêtre,(chasse ,champignons, pèche, fleurs ) soit nous réfléchissons a instaurer une norme ou tout les quadragénaires pourront s’adonner à leur activité favorite.

Je propose donc une norme que nous appellerons YD.

Apres une étude de terrain, fastidieuse à vous citer ici, je préconise:

1 Faire agrandir les passages étroits prs de jeunes speleo a la silhouette effilée.

2 Faire appel a des artificiers compétents dans les dimensions à respecter.

3 Avoir dans son équipe des psychologues qui sauront vous motiver.

4 Une réserve de boisson énergisante tout le long du parcours.

5 Enfin les dimensions de perçage à respecter seront de l’ordre 70 cm de largeur 60 cm hauteur.

6 Cette étude reste ouverte à toute critique constructive et vos encouragements seront les biens venus.

YD

Publicités
Cet article a été publié dans Comptes-rendus des sorties, Non classé, Un Peu D'Humour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.