Exercices secours du 5 et 6 Mars

CR de l’exercice secours vue du fond du réseau 4 au puits blanc.

Tout commence par un appel à 9h30 ce samedi 5 mars au matin pour une pré-alerte.

10H ca se confirme on me demande d’aller à St marcel une équipe de St Montan n’est pas ressortie. Je me rends donc à la grotte aménagée et on me nomme chef d’équipe reconnaissance, nous sommes 6, 3 spéléos (moi Kilian et Clément) et 3 pompiers Bruno, Thibault et Dominique). On a un kit chacun

-Départ de mon équipe 1 (reconnaissance) à 11H50

-Jonction avec un témoin à 12H15 C’est Bob qui m’annonce que son pote est tombé dans un puits, que lui c’est perdu en cherchant la sortie et qu’il est crevé tout ça écrit à l’imprimante (il est fort ce Bob), moi je pense qu’il c’est arrêter au pinard et qu’il c’est pris une murge oui. Il ressort avec 1 pompier (Dominique) pour l’assister et 1 spéléo (Kylian) pour le déclanchement des opérations.

Donc nous voila reparti à 4 avec 6 kits, je mène le train, vue que je connais un peu la cavité, nous arrivons au puits blanc à 13H45 soit 2 h de route.

Arrivé sur place je trouve Cendrine en panique parce que son pote est au fond du puits et qu’il ne donne plus de nouvelle, je la mets à l’abri du bord du puits et j’arrive à la faire taire et à prendre des infos sur les circonstances.

La pose du Pimprenelle est faite par Clément et Thibault et çà fonctionne très bien dés le premier appel (pose dans la galerie de 20M entre le toboggan et le puits blanc).

Pendant ce temps là je rééquipe le puits et je trouve Abel qui est tombé suite à un manque de nœud en bout de corde, je lui pourri la gueule et lui retire son BE (ça lui apprendra)

14H10 communication du bilan par radio et Abel convulse et délire, il cherche des skis (il n’est pas bien ce garçon)

-14H30 départ de l’estafette Clément et deuxième témoin qui lui est choqué mais en bonne forme physique avec le bilan et la feuille ou j’ai marqué les obstacles entre le cyprès et le toboggan d’accès à la galerie du pont d’arc. Je préfère garder les 2 pompiers qui sont plus aptes à intervenir sur un blessé et puis en plus ils sont sympas.

-15H30 le point chaud est à peu près étanche mais très inconfortable pour la victime et pour les sauveteurs il est sur une petite plateforme d’environ 3m².

-16H00 Appel au PC pour demande de matériel pour sortir le blessé du puits afin de le mettre dans un réel point chaud, 2 répartiteurs, 1 C20, 1 C30, 1 tandem, 1 poulie à bille, demande qui m’a était validé. Donc je prépare les ancrages en vue de l’évacuation du puits (contrepoids sur tyro car pas de paroi en dessus du puits).

16 H30 départ du blessé par c’est propres moyens car il a RDV dehors, donc je me retrouve seul avec mes 2 pompiers, j’ai peur…….

– 19H30 l’ASV arrive enfin avec une nouvelle victime, elle monte 1 point chaud victime et sauveteur mais toujours pas de matériel, apparemment ils ont mis 3 H pour venir je leur demande si ils ont cherché des champignons en venant, ça les a pas fait rire.

-20H appel au PC pour savoir ce qu’il en est côté matériel on me répond que le matériel n’est pas parti. Et qu’il arrivera avec les équipes techniques.

– 00H15 le Matos arrive avec Rémi qui me dit ne pas être au courant de ma demande de matériel donc il n’a rien de ce que j’ai demandé à part de quoi monter un contrepoids j’ai les boules, je suis en colère mais content de voir des spéléos des vrais, a merde il y a encore des pompiers.

On récupère donc une tandem de la civière, et du matos des autres agrès.

-1H15 départ de la civière du font du puits en direction du point chaud.

-1H30 civière en attente à côté du point chaud.

-1H50 le blessé entre enfin dans le point chaud car les pompiers ont démonté tranquillement le premier point chaud.

-2H 20 Départ de la civière pour l’évacuation vers la sortie

NOUS SOMMES 7 SAUVETEURS POUR FAIRE LE PORTAGE ET FAIRE FONCTIONNER LES ATELIERS JUSQU’ A LA PREMIERE TYROLIENNE donc on improvise, petit coup de pied dans la civière quand elle coince, la technique du doigt sur les sauveteur quand ils font le dos rond trop bas, toutes les combines sont bonnes pour avancer dans la bonne humeur

-5H45 la civière arrive à la salle des gours, juste avant le croisement des réseaux 1 et 4.

Arrêt du secours, la je retrouve Céline, Gaëlle, Eric et Stéphane qui ont une petite mine aussi

Pour ma part, je sors à 7H15 (avec Eric P) avec un TPST de 19H une civière et un kit, personne à la sortie du visitable à part des pompiers qui me demandent d’enlever mes bottes que j’ai nettoyé en bas, donc je me retrouve en chaussette mouillé , une radio ou personnes ne répond, pas de personnel SSF et je m’apprête a descendre à pied tout mouillé par 2 degrés au parking du camping (j’ai remis les bottes) pour allez chercher ma bagnole mais Raph viens à mon secours et m’emmène.

En remontant, je dévalise le camion cantine des pompiers, plats au choix, fromage, dessert, café, la totale quoi.

Rien que pour ça j’arrête le spéléo secours et je signe au pompiers …. Non je déconne

Publicités
Cet article a été publié dans Comptes-rendus des sorties. Ajoutez ce permalien à vos favoris.