Précision sur les mines de Privas

Précisions sur les mines de Privas
Par Jean Duc

Les mines de Privas s'ouvrent dans des calcaires marneux du Bathonien-Calovien
(jurassique moyen)
Le minéral exploité était l'hématite (Fe2 O3 ce minéral, gris métallisé lorsqu'il est 
cristallisé, se présente ici sous forme de terre rouge sombre.
Quelquefois agatisé sous la forme d'un jaspe rouge.
Ce minéral, sous l'action de l'eau et de l'air se transforme quelquefois en limonite 
(FeO(OH)n H2O en coulures et stalactites couleur rouille à noires ou en Goethite
 (HfeO2).
Tous ces minéraux ne sont pas magnétiques. Seule la magnétite l'est (Fe3O4)
mais ce minéral n'est pas présent dans les mines de Privas. 
(la magnétite ne se rencontre que dans les roches cristallines et magmatiques). 
Donc, seuls les rails et le matériel restant peuvent influencer la boussole.
En ce qui concerne les odeurs bizarres. J'ai pu constater à plusieurs endroits des 
filons de pyrite (FeS2) dans des fissures du plafond. La pyrite est assez instable et 
tend à se décomposer sous l'action de l'humidité ambiante. On a l'équation suivante
 :Fe S2 + 2H2O = 2H2S + FeO2 . C'est à dire, un oxyde de fer et H2S, l'hydrogène 
sulfuré qui sent les œufs pourris.
Voilà, j'espère que je n'ai pas été trop technique.
Jean
Publicités
Cet article a été publié dans Comptes-rendus des sorties. Ajoutez ce permalien à vos favoris.