Souvenir : Les randonnées de Gilbert épisode 1

Randonnée karstique dans le ruisseau de Verdus

2 et 3 avril 2011.

Par Gilbert Platier

Depuis quelques années la ville de Privas organise une manifestation de printemps sur un thème donné. Cette année c’est l’Eau. En ville, dans les Musées, les rues, on trouve des expositions sur le sujet, même les fontaines sont paraît-il décorées.

Nous, à l’ASP on a pas eu besoin de beaucoup se creuser les méninges pour trouver l’idée porteuse. Une randonnée découverte dans le ruisseau de Verdus à quelques kilomètres du centre de Privas est toute indiquée. Un parcours un peu sportif tout de même, puisque nous proposons une heure de progression ascensionnelle en suivant le lit de la rivière, pour une dénivellation de + 160m. L’itinéraire démarre au niveau du captage de Verdus 1, pour se finir à la Perte, avec passage devant l’incontournable grotte de la Pertouze. Voilà largement de quoi théoriser sur l’enfouissement des eaux souterraine sous le Coiron. Le retour pédestre aux voitures se faisant par le sentier à flanc de montagne.

La présentation du programme étant faite, passons à l’organisation et au déroulement de ses deux journées. Condition impérative à remplir. Le beau temps, chaud si possible car crapahuter  dans le cours d’eau c’est plutôt rafraîchissant. La chance est avec nous, il fait Grand beau !

Dès 10 heures nous sommes à pied d’œuvre, les difficultés comme les ressauts ont été équipés la veille, une reconnaissance du parcours a permis de s’assurer que tout était sécurisé.

Dernière question avant de passer à l’action, allons nous avoir des visiteurs ? Réponse :

premier tour 3 personnes, c’est pas la foule, ça nous permet de roder notre petit laïus.

Deuxième 5 personnes, c’est mieux. Troisième et dernier passage de la journée 16 touristes, comment faire ? refuser du Monde ? C’est quand même dommage, allez on y va tous ! (Faire gaffe de pas se faire déborder, surveiller les risques de glissade, pousser, tirer lorsque c’est nécessaire). Du coup le côté pédagogique de la randonné passe au second plan, car il est guère possible de se faire comprendre, le groupe s’étire en longueur. Mais à la fin de la visite, tous sont ravis. (peut-être devrais-je dire soulagés)…

Voilà comment c’est déroulé la journée du samedi, qui a rencontré un beau succès.

Et dimanche on a remis ça, mais je n’étais pas là pour le commentaire.

L’encadrement du samedi, Gérard Durand, Jean Duclos, Jérôme Loire, Michel Martel, Gilbert Platier.

La Balade pas à pas en image :

Le grand virage de Verdus

1 grand virage de Verdus

La beauté des cascades

2 La beauté des cascades

La Pertouze, ça rappelle des souvenirs à Gérard… Papouze vérifie que Gérard débite bien son Laïus

3 la Pertouze ça rappelle des souvenirs à Gérard4 Pertouse, Papouse vérifie que Gérard débite bien son laius

Papouze montre son dispositif d’assurance depuis le haut

5 Papouze montre son dispositif d'assurance depuis le haut

Passage du ressaut… Faut grimper et ça glisse!

6 Passage de ressaut7 faut grimper etça glisse

Paysage bucolique

8 paysage bucolique

 obstacle qu’il vaut mieux contourner

9 obstacle qu'il vaut mieux contourner

Affluence… Bouchon, on regarde la perte… Faut grimper encore…

10 affluence11 bouchon on regarde la perte12 faut grimper encore

Jérôme et son échelle

13 Jérôme et son échelle

Porte fermé rien à voir!

14 Porte fermée rien à voir

Verdus perte porte ouverte, un volontaire pour descendre?

15 Verdus perte porte ouverte, un volontaire pour descendre

Et ça continu..                            Cascade en amont la perte celle là on la remonte pas

1617 Cascade en amont la perte celle là on la remonte pas

 

 

 

Fin du canyon, ouf on respire!

18 Fin du canyon, ouf on respire

Publicités
Cet article a été publié dans Comptes-rendus des sorties, Sorties. Ajoutez ce permalien à vos favoris.